Recensement administratif à vocation d’identification de la population : Le Directeur exécutif de l’ONG ALCRER livre ses appréciations sur le RAVIP

Recensement administratif à vocation d’identification de la population : Le Directeur exécutif de l’ONG ALCRER livre ses appréciations sur le RAVIP

Invité sur la station de radio Capp fm, le Directeur exécutif de l’ONG ALCRER Martin Assogba a décrypté l’actualité nationale, notamment la nouvelle réforme du gouvernement de la rupture et du nouveau départ : Le recensement administratif à vocation d’identification de la population (Ravip).
Livrant ses impressions sur ce projet du gouvernement, Martin Assogba assure que cette réforme est la bienvenue et souhaite que le président mette les garde-fous nécessaires pour que l’argent du contribuable ne soit pas grillé. En clair, l’acteur de la société civile redoute une lépi ‘’remake’’.

« Nous avons tous déploré le fait qu’on ait englouti beaucoup de milliards dans la lépi, quoiqu’elle était nécessaire », a-t-il fait observer. Le Chef de l’Etat, explique le président de l’Ong Alcrer, a une maîtrise assez parfaite de tous les dossiers notamment la manière dont la lépi a été conduite en son temps pour tomber encore dans ces mêmes travers. Plus loin, il soutient que le Ravip qui est une bonne chose soit faite «sans qu’on n’y mette trop de plumes». Il estime que le Chef de l’Etat a besoin des fonds pour honorer ses promesses de campagne. « Nous ne voudrions pas de milliards grillés comme au temps de la lépi » a prévenu ce dernier.

 

Source : https://www.lespharaons.com/beninpolitique-les-appreciations-de-martin-assogba-sur-le-ravip/