Participation de la Société civile aux commissions de passation des marchés publics : Le plaidoyer de Alcrer et Social Watch porte ses fruits à Boukoumbé

Participation de la Société civile aux commissions de passation des marchés publics : Le plaidoyer de Alcrer et Social Watch porte ses fruits à Boukoumbé

Les efforts de promotion de la bonne gouvernance du Programme de participation citoyenne aux politiques publiques locales portent leurs fruits. C’est ce que confirme la prise de l’arrêté n°21/011/MB-SG-SAG portant désignation des membres de la Cellule de Participation Citoyenne (CPC) en qualité d’observateurs dans la commission de passation des marchés publics de la commune de Boukoumbé dans le département de l’Atacora.

 

A la faveur d’une mission de suivi dans les communes de l’Atacora-Donga du 15 au 19 janvier 2018, les président et vice-président du Comité de Pilotage et de Suivi (CPS) du Programme de participation citoyenne aux politiques publiques (PartiCiP) ont procédé à la présentation des membres des Cellules de participation citoyenne (CPC) aux maires et agents de l’administration communale et mené un plaidoyer pour l’intégration de ces creusets dans les commissions de passation des marchés publics de la commune. Répondant favorablement à la doléance formulée par les délégations conduites par les responsables de Social Watch Bénin et de de l’Ong Alcrer, le conseil communal de Boukoumbé a ainsi procédé à la prise d’un arrêté portant désignation des membres de la Cellule de Participation Citoyenne (CPC) en qualité d’observateurs dans la commission de passation des marchés publics. A travers cet arrêté communal qui traduit la volonté politique des élus communaux de promouvoir la transparence et la gouvernance participative, intervient après celui de la commune de Dassa-Zoumé dans le département des Collines. A en croire le Président du Comité de supervision et de Suivi (CPS) du Programme PartiCiP, Martin Vihoutou Assogba, « les élus locaux font un pas décisif dans la bonne direction en adhérant au plaidoyer de Alcrer et Social Watch pour mettre leurs communes sur l’orbite du développement et créer les conditions du bien-être des populations ».

Les retombées du plaidoyer de PartiCiP pour l’enracinement de la transparence

La prise de l’arrêté portant désignation des membres de la CPC au sein de la commission de passation des marchés publics à Boukoumbé est un pas important dans l’enracinement de la transparence dans les communes. Il résulte des efforts déployés par les organisations de la Société civile, ALCRER et Social Watch Bénin appuyées par l’Ambassade des Pays-Bas au Bénin en direction des élus locaux en vue de créer un environnement propice à la bonne gouvernance. A la sortie de l’audience accordée à Martin Assogba et sa délégation le janvier dernier, le maire de Boukoumbé, Richard Yaté Nambimé a exprimé son entière adhésion au message du programme PartiCiP et s’est alors engagé à œuvrer pour faire participer la société civile aux travaux de la Commission de passation de marchés publics de la commune en vue de garantir davantage la transparence dans la rédaction des dossiers d’appel d’offres (DAO), l’étude des dossiers, l’attribution et le suivi de l’exécution des marchés. Pour le vice-président du Programme PartiCiP, Gustave Assah, Boukoumbé donne le bon exemple aux autres communes du Bénin. « L’ANCB et le Ministère de la décentralisation doivent œuvrer à assurer la présence de la Société civile dans ces commissions en vue d’assurer la transparence et lutter efficacement contre la corruption ».