Mise en œuvre du plan d’actions du rapport SNI : Les points focaux sectoriels outillés sur leurs missions

Mise en œuvre du plan d’actions du rapport SNI : Les points focaux sectoriels outillés sur leurs missions

Proposer des réformes pour la mise en œuvre des recommandations issues du rapport d’évaluation du système national d’intégrité au Bénin (SNI), est entre autres la mission assignée aux points focaux pour la promotion de l’intégrité et la lutte contre la corruption au Bénin. Quelle part de responsabilité que doivent prendre les points focaux sectoriels en matière de mise en œuvre du plan d’actions du rapport d’évaluation du système national d’intégrité au Bénin (SNI) ? La problématique a été au cœur des échanges, les 28 et 29 septembre derniers à Grand-Popo, où ces points focaux sectoriels, à partir du thème central, « Agir contre la corruption au niveau sectoriel », ont été outillés sur le rôle qu’ils doivent jouer au niveau de leur entité respective. Selon ce qui a été adopté, il reviendra à chaque point focal sectoriel de traduire les recommandations spécifiques à son secteur en réformes institutionnelles et constitutionnelles à soumettre au comité exécutif interministériel de mise en œuvre du plan d’actions de promotion de l’intégrité et de lutte contre la corruption. Autrement dit, a précisé Luc Damiba, le consultant principal qui a piloté les travaux, les points focaux doivent « produire des résultats en termes d’amélioration du niveau d’intégrité et de réduction des pratiques de corruption dans leurs secteurs ». En effet, si l’on s’en tient aux échanges qui ont eu lieu entre les participants, ce niveau d’intégrité du pays est faible et se matérialise par le fait que « la corruption est tolérée dans l’opinion publique ». Mais les points focaux sectoriels ont aussi besoin des armes techniques pour efficacement assumer leur rôle. C’est pourquoi, avant d’aborder leur rôle Transparency international et ses partenaires nationaux (ALCRER et Social Watch) ont permis aux différents points focaux de s’imprégner du contenu des 400 pages du rapport SNI. Il reste peut-être que le gouvernement qui a bien commencé, en approuvant le rapport SNI en conseil des ministres du 30 novembre 2016 et en autorisant la prise de l’arrêté interministériel du 4 avril 2017 portant création, attributions et composition du comité de pilotage, du comité exécutif interministériel et des points focaux de mise en œuvre du plan d’actions de promotion de l’intégrité et de lutte contre la corruption, mette les moyens financiers et matériels à la disposition de ces organes.

 

Source : https://matinlibre.com/index.php/societe/item/12887-mise-en-oeuvre-du-plan-dactions-du-rapport-sni-les-points-focaux-sectoriels-outilles-sur-leurs-missions