Le gouvernement lance la dissémination du rapport relatif au Système National Intégrité (SNI) du Bénin

Le gouvernement lance la dissémination du rapport relatif au Système National Intégrité (SNI) du Bénin

A la faveur du Conseil des ministres du mercredi 30 novembre 2016, le gouvernement a décidé du démarrage de la dissémination des conclusions des conclusions du rapport d’évaluation du Système National d’Intégrité (SNI) du Bénin. Ce rapport dont l’élaboration a été financée par l’Union Européenne, a été réalisé par Transparency International avec ses partenaires locaux dont l’ONG ALCRER était le chef de file. Cette décision constitue donc pour ALCRER qui milite depuis une vingtaine d’années pour la l’enracinement de la bonne gouvernance au Bénin à travers la lutte contre la corruption ainsi que les crimes et délits financiers, un motif de satisfaction. L’organisation recommande au gouvernement d’oeuvrer à la mise en oeuvre effective du Plan d’actions élaboré au terme de l’évaluation afin de créer un environnement hostile à la corruption au Bénin.

Lire ci-dessous l’extrait du Conseil des ministres du mercredi 30 novembre 2016 relatif au Système National d’Intégrité (SNI)

« ……….L’évaluation du Système National d’Intégrité est une conditionnalité pour la mobilisation de l’appui budgétaire général de l’Union Européenne pour le compte du 11ème (FED) Fonds Européen de Développement. Cette évaluation externe a été conduite par Transparency International sur financement de l’Union Européenne. L’avantage d’une telle évaluation, au-delà de la conditionnalité liée à la mobilisation des ressources extérieures, est de permettre au gouvernement de disposer d’un outil pour mieux entreprendre les réformes efficaces et durables dans le domaine de la lutte contre la corruption. De ce rapport d’évaluation, il découle que le Système National d’Intégrité est caractérisé par : – des fondations politiques et économiques peu résistantes aux chocs de la corruption politique ; – une corruption systématique et tolérée ; – une lutte contre la corruption plombée par l’absence de volonté politique. L’évaluation du Système National d’Intégrité du Bénin a abouti à l’appréciation ci-après : ˝le niveau d’intégrité est globalement faible au Bénin˝. Sur une échelle de 100, la note la plus élevée est 50 et la note la plus faible est 24,5. De telles caractéristiques appellent des actions d’envergure. Un plan d’actions de promotion de l’intégrité et de lutte contre la corruption a été élaboré. La mise en œuvre des recommandations consolidera le profil d’intégrité de notre pays et contribuera à améliorer son image dans la perspective de recherche d’investisseurs privés. Pour une meilleure appropriation des résultats de l’évaluation, le Conseil a instruit le Ministre d’Etat Chargé du Plan et du Développement, le Ministre de l’Economie et des Finances et le Ministre de la Justice et de la Législation à l’effet de prendre les dispositions nécessaires pour la dissémination des conclusions au niveau des treize institutions constitutives du système national d’intégrité. (Exécutif, Législatif, Judiciaire, administration publique…… »