Gouvernance locale dans les communes de l’Ouémé : L’ONG ALCRER et Social Watch obtiennent le soutien du préfet Joachim Apithy aux activités du Programme PartiCiP 2

Gouvernance locale dans les communes de l’Ouémé : L’ONG ALCRER et Social Watch obtiennent le soutien du préfet Joachim Apithy aux activités du Programme PartiCiP 2

Dans le cadre du plaidoyer du Programme de participation citoyenne aux politiques publiques au Bénin (Programme PartiCiP, Phase 2), le Président du Comité de Pilotage et de Suivi (CPS) dudit programme Martin Vihoutou ASSOGBA a été reçu ce mercredi 03 octobre en audience par le Préfet du département de l’Ouémé. Au menu des échanges avec Joachim APITHY, plusieurs sujets d’intérêt pour la gouvernance locale au Bénin.

Depuis décembre 2012, l’ONG ALCRER et Social Watch Bénin mettent conjointement en œuvre le programme PartiCiP dans les communes du Bénin grâce à l’appui les Pays-Bas. C’est pour solliciter l’appui de l’autorité préfectorale pour l’expérimentation du budget participatif dans les neuf (09) communes de l’Ouémé, plaider pour la participation de la Société civile en l’occurrence les Cellules de Participation Citoyenne (CPC) aux travaux de la commission de passation des marchés en qualité d’observateur et l’implication de l’autorité préfectorale pour l’organisation régulière des audiences publiques de reddition de comptes des maires aux populations conformément aux dispositions de la Loi 97-029 du 15 janvier 1999 portant organisation des communes en République du Bénin que Martin ASSOGBA  était au cabinet du Préfet de l’Ouémé.

Se félicitant de la contribution remarquable de l’ONG ALCRER et de Social Watch Bénin à l’enracinement de la bonne gouvernance au Bénin en général et dans les communes de l’Ouémé en particulier, le Préfet Joachim APITHY  a rassuré de sa disponibilité à œuvrer pour faire de la bonne gouvernance et la démocratie participative, une réalité dans les communes. « Après quinze ans de décentralisation, nous ne devons plus continuer à tâtonner. Avec votre accompagnement, nous parviendrons à améliorer les choses », a-t-il confié. Le préfet APITHY s’est engagé, dans cette perspective, à renforcer les liens de la préfecture avec les deux organisations de mise en œuvre du Programme PartiCiP en vue de l’atteinte des objectifs communs poursuivis.

A l’issue de la séance, le président du CPS/PartiCiP 2 a procédé à la remise de divers documents réalisés par le Programme sur ses thématiques prioritaires dans les soixante deux (62) communes des neuf (09) départements couverts par PartiCiP 2 dont la mise en œuvre est rendue possible grâce au soutien financier des Pays-Bas.