Elections locales et communales

Elections locales et communales

Dans le cadre de l’exécution des activités du programme de Participation citoyenne aux politiques publiques locales (PartiCiP) mis en œuvre par ALCRER et Social Watch Bénin avec l’appui financier de l’ambassade du Royaume des Pays-Bas, une conférence sur les élections communales, municipales et locales a été faite hier mercredi 1er juillet à Cotonou. La rencontre a été présidée par Martin Assogba, président de l’ONG ALCRER, assisté de Gustave Assah, président de Social Watch Bénin.

Dans le cadre des deux scrutins du 28 juin dernier, l’Unité de gestion du programme PartiCiP a formé et déployé sur l’ensemble des 49 communes ciblées, une mission d’observation électorale portée par les Cellules de participation citoyenne (CPC). Au total, 432 membres des CPC et de leurs coordinations départementales ont été déployés sur l’ensemble des 376 arrondissements des 49 communes couvertes par le programme PartiCiP, a indiqué le président de l’ONG ALCRER, Martin Assogba. Il précise que les observateurs des CPC ont fait une observation itinérante sur 3760 postes de vote disséminés dans quelques 1880 centres de vote. A en croire le président de l’ONG/ ALCRER, les CPC ont observé des dysfonctionnements dans la disponibilité du matériel électoral au niveau de la plupart des postes de vote visités. Elles ont noté dans une dizaine d’arrondissements notamment dans les communes de Sakété, Za-kpota, Bohicon, etc. des postes de vote dans lesquels les candidats aux élections n’avaient pas leur logo sur le bulletin. Martin Assogba a aussi indiqué que dans plusieurs localités, des candidats étaient à la fois des observateurs ou des agents électoraux. Par ailleurs, quelques candidats ont tenté de corrompre les électeurs (cas observés notamment à Sô-Ava). De même certains électeurs ayant voté lors des législatives n’ont plus retrouvé leurs noms dans les centres où ils avaient pourtant voté. Après avoir félicité le bon déroulement du processus électoral puis le sens de civisme observé par les citoyens et de responsabilité des acteurs politiques, Martin Assogba a présenté sa gratitude à l’ambassade du Royaume des Pays-Bas pour son accompagnement au programme PartiCiP. Dans les prochaines semaines, il compte rendre public un rapport final qui prendra en compte les conclusions et recommandations générales de la mission d’observation. Martin Assogba recommande à la CENA de prendre toutes les dispositions nécessaires en vue de conduire les prochains processus électoraux avec plus de rigueur et d’efficacité.