COMMUNIQUE N°4 SUR LE SUIVI CITOYEN PAR LES CELLULES DE PARTICIPATION CITOYENNE (CPC) DE LA RIPOSTE NATIONALE CONTRE LE COVID-19 AU BENIN

COMMUNIQUE N°4 SUR LE SUIVI CITOYEN PAR LES CELLULES DE PARTICIPATION CITOYENNE (CPC) DE LA RIPOSTE NATIONALE CONTRE LE COVID-19 AU BENIN

Dans la semaine du lundi 25 avril au vendredi 1er mai 2020, l’ONG ALCRER, grâce à l’implication des Cellules de participation citoyenne (CPC), a poursuivi la collecte des données dans le cadre de la mise en œuvre de son dispositif de veille citoyenne sur la riposte nationale contre le COVID-19.
La collecte s’est effectuée dans 18 communes dont cinq appartiennent au cordon sanitaire et 13 sont en dehors. Les données traitées et analysées ont permis de dégager les constats majeurs suivants :

Mesure 1 : Interdiction d’entrer et de sortir de l’espace du corridor sanitaire
Dans les 18 communes sillonnées par les CPC, une seule (Kpomassè) se situe à la limite du cordon sanitaire. Dans cette commune, cette mesure est globalement bien. Les violations notées auparavant consistant à contourner les barrières érigées par la police républicaine ont sensiblement régressé voire disparu.

Mesure 2 : Interdiction de circulation des bus et minibus de transport en commun de personnes dans l’espace du cordon sanitaire (Exclusivement pour les communes du cordon sanitaire)
Dans l’ensemble des communes du cordon sanitaire qu’elles ont sillonnées, les CPC ont constaté que cette mesure est globalement bien respectée.

Mesure 3 : Fermeture des bars, des discothèques et autres lieux de réjouissance dans l’espace du cordon sanitaire
Les CPC ont constaté que, dans 5 des 18 communes sillonnées par les CPC, les bars, les discothèques et autres lieux de réjouissance dans l’espace du cordon sanitaire sont bel et bien fermés.

Mesure 4 : Obligation pour les employeurs, sur les lieux de travail, d’installer le dispositif de lavage des mains
Les CPC ont constaté que dans 15 des 18 communes sillonnées par les CPC, cette mesure est respectée contre une commune (Klouékanmè) où des violations de ladite mesure ont été constatées.

Mesure 5 : Obligation de porter le masque de protection
Les CPC ont fait le constat, dans la rue et lieux publics, que l’obligation de porter le masque de protection est globalement respectée dans 11 des 18 communes. Dans 6 des communes, la mesure est partiellement respectée pendant qu’elle n’est pas respectée notamment dans la commune de Kérou. Dans cette commune, il a été constaté que la police républicaine sensibilise actuellement les populations sur l’importance du port de masques.

Mesure 6 : Limitation du nombre de passagers à bord des taxis et embarcations à trois (03) au maximum
Cette mesure est respectée dans 14 des communes sillonnées par les CPC contre 3 communes où elle est partiellement respectée. Dans la commune de Cobly, cette mesure n’est pas du tout respectée car : (i) les gros camions qui visitent les marchés ont toujours à bord des dizaines de commerçants, (ii) les tricycles transportent parfois une dizaine de personnes et (iii) certains conducteurs de taxi-motos et d’utilisateurs de motos continuent de prendre plus d’un passager.

Recommandations
Au vu de ce tableau sur le niveau de mise en œuvre des mesures édictées dans le cadre de la lutte contre la pandémie du covid-19, l’ONG ALCRER recommande la poursuite voire le renforcement des mesures de :
1. Sensibilisation des populations sur les gestes barrières, notamment la mise en place des dispositifs de lavage des mains, le port systématique de masques, etc.
2. Contrôles dans les lieux à forte affluence pour procéder à la dispersion des attroupements.
3. Contrôles des sorties et entrées du cordon sanitaire
4. Expression de la solidarité nationale à travers une mobilisation accrue de dons de kits de protection et kits alimentaires en faveur des populations vulnérables.
5. Répression des actes de violation des mesures mises en place pour contenir l’infection au covid-19.
6. Amélioration du climat des affaires par un soutien aux opérateurs économiques et aux ménages en difficultés.
Actions menées par les CPC
Au cours de la semaine du 25 avril au 1er mai 2020, les CPC, en marge du suivi citoyen de la mise en œuvre des mesures, ont mené diverses activités pour informer et sensibiliser les populations les mesures de protection contre le covid-19 à travers des émissions radiophoniques, les sensibilisations dans les feux tricolores et le recours aux crieurs publics. Certaines CPC ont signalé à la police des comportements à risques tels que les attroupements dangereux, les véhicules circulant avec plus de trois passagers, les détours contournant les barrières du cordon sanitaire, etc.

Fait à Cotonou, le 4 mai 2020.
La direction exécutive de l’ONG ALCRER