Adoption du projet de politique de la CEDEAO sur la décentralisation et la gouvernance locale: ALCRER participe à la réunion consultative régionale avec les OSC à Accra

Adoption du projet de politique de la CEDEAO sur la décentralisation et la gouvernance locale: ALCRER participe à la réunion consultative régionale avec les OSC à Accra

Sur invitation de la Commission de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), le Directeur exécutif de l’ONG ALCRER, Martin Vihoutou ASSOGBA a participé, les 28 et 29 Mai 2019, à la réunion consultative régionale avec les Organisations de la Société civile (OSC) et les groupes d’intérêt du secteur privé sur la décentralisation de la gouvernance dans les Etats membres.

Ce conclave sous-régional s’est tenu à Accra (Ghana) et a enregistré la participation des membres du personnel de la CEDEAO, des représentants des secteurs privés des Etats membres, des experts facilitateurs et des organisations de la Société civile travaillant sur la décentralisation et la gouvernance dans toute la région de la CEDEAO.

La décentralisation est mondialement reconnue comme un véritable outil d’approfondissement de la Démocratie et du développement inclusif.

Elle offre des possibilités de développement de la gouvernance démocratique, permettant aux collectivités locales de prendre part au processus de décision, de traiter les problèmes qui les concerne, de promouvoir ou de créer les conditions nécessaires à la croissance économique et de garantir un minimum de sécurité sociale.

Or, l’expérience des Etats a montré que l’agenda de la décentralisation est limité en raison du manque de relations solides entre les organisations de la Société civile, le secteur privé et les autorités gouvernementales à tous les niveaux alors que les OSC et les institutions privées sont des acteurs clés du processus de décentralisation.

Aussi, prenant appui sur ce constat qui ralentit les objectifs de développement poursuivis par les Etats membres de la CEDEAO, ces derniers ont-ils décidé d’axer leurs plans stratégiques de gouvernance et de développement sur la nécessité de centraliser systématiquement la décentralisation de l’appareil gouvernemental, administratif, politique et financier afin de créer des opportunités pour les citoyens de la communauté à la base de participer au processus qui affecte leur région.

C’est dans ce cadre que la Commission de la CEDEAO à travers sa division « Démocratie et bonne gouvernance » a pris l’initiative de cette rencontre consultative de deux jours dans la capitale Ghanéenne.

L’objectif principal de la rencontre est d’adopter des stratégies visant à asseoir le rôle constructif des sociétés civiles et du secteur privé dans la décentralisation, la gouvernance locale et le développement local dans la région.

Par ailleurs, le délégué de l’ONG ALCRER, Martin Vihoutou ASSOGBA et les autres participants ont travaillé en vue de la promotion de la décentralisation et la démocratie locale en tant que pierre angulaire de la décentralisation en Afrique de l’ouest, adopté des stratégies efficaces pour asseoir le rôle des OSC et du secteur privé dans la décentralisation, la gouvernance locale et le développement local dans la région.

De même, au cours des deux jours de travaux, ils ont œuvré pour l’existence de stratégies visant à promouvoir la participation de la Société civile, du secteur privé et des citoyens à la décentralisation, à la gouvernance locale et aux initiatives de développement local, examinée et adopté le projet de politique de la CEDEAO sur la décentralisation, la gouvernance locale et le développement local.

En définitive, la rencontre d’Accra a posé les jalons pour la mise en place d’un cadre politique clair en matière de décentralisation et une structure dans laquelle le rôle de la Société civile et le secteur privé sont intégrés pour participer de manière constructive et coordonnée à la gouvernance et au développement locaux dans les Etats membres de la CEDEAO.